.
MATÉRIAUX
.

Habituellement rigides et peu confortables, la majorité des matières utilisées en fabrication additive ne sont pas adaptées aux problématiques de la podologie. Il suffit d’observer la marche : la plante du pied subit majoritairement des efforts de compression. La déformation en flexion des matériaux d’impression 3D conventionnels n’apporte pas la réponse en amortissement des mousses EVA. C’est pourquoi avons investi beaucoup de ressources afin de proposer des matériaux mariant la fabrication additive à celle des orthèses plantaires.

Des années de recherche et développement, des milliers d’impressions, des centaines de prototypes… C’est ce qu’il nous a fallu pour maîtriser le procédé et pour proposer des matériaux en cohérence avec ce qu’il se fait de mieux en podologie.